sur la finition de la maison sur la finition de la maison de campagne la finition de la maison de campagne - principal sur la finition de la maison de campagne - principal la finition de la maison de campagne - principal sur la finition de la maison de campagne la finition de la maison de campagne
une Principale page une Principale page une Principale page une Principale page une Principale page

les Façades des bâtiments

La Façade s'appelle la surface restrictive du bâtiment. Le plus souvent il arrive par le vertical.

Les Façades arrivent divers en fonction de la forme totale, les valeurs, les documents de construction et visibles de la surface, la disposition, les montants et les contours des reliefs et les vols. Les reliefs sont considérés les éléments se produisant horizontaux et verticaux divisants, auxquels se rapportent la corniche, la frise, lizena (l'omoplate), le support, le pilastre ou la niche. Parfois dans la présentation des façades on utilise les loggias profondes, ainsi que les colonnes, les arcades (des séries d'arcs), les contreforts disposés séparément devant le mur extérieur et créant au premier plan le mur "transparent". La présence des parties se produisant du bâtiment, les escaliers extérieurs, ploskostnyh et les ornements sculpturaux, les échauguettes, la peinture et la sculpture fait la façade plus expressif.

la Conception et les décisions architecturales

Dans l'architecture nationale pour la construction de la maison et d'autres constructions on utilisait le plus souvent les documents naturels du terrain donné : la pierre, l'arbre, tuf, le coquillart, le torchis etc. Parfois certaines parties extérieures des maisons étaient plâtrée des mortiers, étaient revêtis de la pierre, la brique, l'écran, étaient garnis des planches ou d'autres documents. .

Pendant le conseil d'administration de la dynastie des Carolingiens (VIII-X siècles) en Moyenne Europe commence la construction des bâtiments de la pierre. Pour ce moment-là dans la construction il y avait déjà une assez grande expérience d'art empruntée de l'antiquité. .

À la période romane (X-XII siècles) à la base des décisions architecturales étaient mis les formes romaines utilisées en premier lieu dans la présentation des façades. En étaient caractéristiques les ornements modestes et de petites fenêtres en hémicycle créant l'aspect simple extérieur. .

Pendant le gothique (XII-XIV siècles) l'Hôtel de ville et les temples l'articulation verticale était naturelle aux façades. Dans la présentation de l'entourage des autels des cathédrales on appliquait le système verticalement orienté des contreforts et les arcs-boutants. Le trait distinctif de l'architecture des églises, les temples et les cathédrales de cette période était l'aspiration à la symétrie, mais à la construction des bâtiments laïques on utilisait le plus souvent les compositions asymétriques. .

Pendant les baroques (kon. XVI - les soufres. XVIII s.) dans la présentation des façades il y a des antibasques avec les frontons rompus et les corniches cassées, avec d'ordres solennellement-pompeux grands et symétriques.

Contrairement au baroque aux décisions architecturales des façades de la période du classicisme (kon. XVII - nach. XIX s.) les arcades et les colonnades le plus souvent faisaient partie.

Le Style le moderne (kon. XIX - nach. XX s.) se distinguait par les formes molles et une petite quantité d'ornements décoratifs. .

Les décisions Modernes architecturales des façades peuvent satisfaire le goût même de l'original le plus incorrigible. De nombreuses sociétés de design sont capables de choisir à bref délai le projet plus convenant le client, dans lequel on peut utiliser les décisions très courageuses, les formes et les couleurs (fig. 1).

la Maison de campagne pour une grande famille

Fig. 1. La Maison de campagne pour une grande famille