sur la finition de la maison sur la finition de la maison de campagne la finition de la maison de campagne - principal sur la finition de la maison de campagne - principal la finition de la maison de campagne - principal sur la finition de la maison de campagne la finition de la maison de campagne
une Principale page une Principale page une Principale page une Principale page une Principale page

la Technologie de la fabrication des moulures (la partie II)

le Détiré des tractions et les modèles

Pour la fabrication des tractions et les modèles on utilise les clichés. Si on demande la traction simple ou la corniche, à titre du cliché on utilisera la planche de profil. Elle représente la planche en bois ferrée par la ligne en acier ou de fer-blanc. Pour le ferrement de la plaque coupent le morceau, qu'affermissent sur la planchette. Par-dessus le métal par les boutons lui épinglent le papier avec le contour du cliché et le tire-point percent le dessin, en le transférant sur le métal. Ayant retiré le papier, par le crayon tracent le contour et font petit pripusk, selon qui produisent vypilivanie. Le ferrement résulté mettent sur la planche et entourent selon le contour, mais l'arbre superflu coupent par le couteau pointu pour la réception du profil. Une partie de la planche ferrent par le métal, l'autre scient sous l'angle 20-25 °.

Pour monter le cliché, il est nécessaire d'utiliser la planche, la longueur de qui à 2 fois plus que la planche de profil, - soi-disant polozok. Plus court polozok, la position du cliché sera moins stable pendant le détiré. Il est nécessaire solidement de fixer la planche de profil avec l'aide des clous vers polozku sous l'angle 90 °. Le cliché prêt établissent sur l'établi, ayant serré polozok vers la latte dirigeant ( fig. 28 ). Si on suppose la fabrication du modèle par l'épaisseur plus de 3-4 cm, pour la réduction de son poids il est nécessaire de créer dans la traction de plâtre les vides. Cela se fait avec l'aide de la couche spéciale, que fabriquent de l'argile (l'épaisseur de la couche jusqu'à 10 cm) ou en bois (l'épaisseur plus de 10 cm). Le plâtre il sera facile de se séparer de la couche couverte d'une couche du papier. Le produit tendu ne doit pas être plus long 1 m, autrement il sera difficile de subir sa rectitude.

le Cliché pour le détiré de la traction rectiligne de plâtre de la corniche : 1 - la latte dirigeant de l'établi; 2 - polozok; 3 - les planchettes; 4 - le cliché; 5 - l'établi

Fig. 28. Le cliché pour le détiré de la traction rectiligne de plâtre de la corniche :
1 - la latte dirigeant de l'établi; 2 - polozok; 3 - les planchettes; 4 - le cliché; 5 - l'établi.

Pour le glissement facile du cliché il est nécessaire de graisser tous ses détails et l'établi avant le travail. Commençant à s'épaissir le coulis avec l'aide de l'omoplate il faut exposer sur l'établi. Pour que le modèle résulte plus facile et solide, à la première couche du plâtre on peut mettre le chanvre. Il faut produire toutes les actions très vite, autrement le plâtre durcira. Il est nécessaire harmonieusement de déplacer le cliché le long de la latte dirigeant, en le serrant étroitement vers l'établi. .

Quand le cliché déplacent par la partie néoforgée en avant, cela appellent comme le mouvement "эр ыюёъ" quand ferré - le mouvement "эр юсфшЁ". Par le premier produisent le mouvement "эр ыюёъ" pour distribuer régulièrement le plâtre selon le modèle. On peut déplacer le cliché seulement en avant; à la position de départ le transfèrent, ayant retiré du modèle. Ensuite mettent sur le détail le plâtre et répètent les mouvements "эр ыюёъ" avant la formation du produit de la forme demandée. Puis attendent, le plâtre non zastynet, et le document superflu du modèle enlèvent par le mouvement du cliché "эр юсфшЁ". À la fin du travail il est nécessaire encore une fois d'exposer sur la traction le plâtre liquide et le mouvement "эр ыюёъ" éloigner son surplus. Les fins de la traction prête coupent sous l'angle 90 °. .

Pour prévenir la gélivité du plâtre au temps de travail, la solution préparent par de petites portions, en le donnant vers le poste de travail sans interruption. Seulement à ce point de vue le produit comprend les couches homogènes qu'assure à lui la solidité et une belle surface lisse. .

Pour la fabrication des chambranles il est nécessaire de couper une partie de la traction sous l'angle 45 °, cela assurera dense prileganie des détails l'un à l'autre. Vers la surface du mur les chambranles, la largeur de qui n'excède pas 10 cm, tiennent ferme sur le coulis, plus large - avec l'aide des clous, les béquilles et les suspensions de fil.

Pour le détiré des modèles de la prise ronde ou la couronne fabriquent le cliché en bois tournant avec le profil nécessaire. À la planche de profil par le clou se fixe radiusnaja la latte. Dans le center du cliché on enfonce le pivot (on peut utiliser le clou sans tête), à qui on met par la fin libre radiusnaja la règle ( fig. 29 ). Ensuite le travail est produit ainsi qu'au détiré de la corniche rectiligne, de plus la planche de profil avance circulairement.

le Détiré de la prise ronde : mais - le cliché pour le détiré; - le détiré; 1 - la planche de profil; 2 - polozok; 3 - le pivot; 4 - radiusnaja la latte

Fig. 29. Le détiré de la prise ronde :
Mais - le cliché pour le détiré; - le détiré; 1 - la planche de profil; 2 - polozok; 3 - le pivot; 4 - radiusnaja la latte.

Au désir on peut fabriquer la prise avec vognutymi vers le center ou les limites courbées du center. Il est nécessaire de construire pour cela à l'aide du compas sur le cliché la circonférence et la diviser sur tant de parties, combien des limites doit résulter près de la prise. Puis dans chaque division en les circonférences de son center on passe les lignes, qui devront limiter le mouvement de la planche de profil. Maintenant chaque secteur est divisé en deux tsentrovymi par les axes, sur qui il faut marquer cette place, où passera le bord de la prise. Si se planifie la fabrication de la prise avec les limites convexes, selon tsentrovym aux axes entre le bord de la prise et le center de la circonférence à un niveau on enfonce les pivots, à qui on met radiusnaja la latte, et avec l'aide du cliché on produit le détiré des limites repliées. Si facette les prises doivent être courbés vers le center, les pivots pour la planche de profil sont enfoncés d'autre part du bord ( fig. 30 ).

le Détiré des prises avec les limites curvilignes : mais - avec vognutymi vers le center; - avec convexe du center

Fig. 30. Le détiré des prises avec les limites curvilignes :
Mais - avec vognutymi vers le center; - avec convexe du center.

Plus complexes dans la fabrication, mais aussi l'ornement beaucoup plus impressionnant de la façade sont les prises avec les pétales. Les recevoir on peut par deux moyens.

Le plus facilement avec l'aide du cliché rond tendre la prise ordinaire. Pour mettre en relief les pétales, il est nécessaire de passer dans leur milieu et le center de la prise les lignes droites. Puis marquent les frontières des pétales, en laissant entre eux les petits intervalles. À l'aide du compas il y a un haut arrondi de chaque pétale. Après cela la pointe steka sur le pétale porte le dessin souhaité. .

Le moyen plus complexe consiste en collage des pétales. Tendent la prise ordinaire, puis du ferrement de la planche de profil retirent le métal sur 2-3 mm dans cette place, où il y aura un pétale. De la partie néoforgée retirent tant d'arbre. Par le cliché résulté marquent la place pour 1-2 pétales. Une paire des pétales découpent du modèle résulté de la prise pour en retirer la forme de colle. La quantité nécessaire de pétales versent avec l'aide de la forme résultée et fixent sur la place marquée.

On Peut utiliser le deuxième cliché pour la fabrication des pétales ou d'autres détails de l'ornement. D'eux se photographie aussi la forme, on produit la fonte de la quantité demandée d'exemplaires, qui tiennent ferme sur la prise préalablement tendue. .

Il est assez facile de produire le détiré de l'ellipse (fig. 31). Pour cela des points Mais et le modèle de l'ellipse s'allongerait par le cliché fixé vers long radiusnoj à la latte, mais des points à et G - le même cliché fixé vers court radiusnoj à la latte.

le Détiré de l'ellipse

Fig. 31. Le détiré de l'ellipse.

Si dans l'ornement on utilise les colliers et le pois ( Fig. 32 ), recevoir les détails demandés peut par deux moyens. Le moyen plus simple est particulièrement confortable à la fabrication du pois. Il faut rouler pour cela par les mains de l'argile quelques billes égales du montant nécessaire, en retirer la forme et verser du plâtre tant de graines de pois, combien est utilisé dans le dessin.

les Ornements avec l'utilisation du pois et les colliers

Fig. 32. Les ornements avec l'utilisation du pois et les colliers

Le moyen plus complexe permet de recevoir de diverses perles et ne provoquera pas les difficultés chez ceux qui a appris déjà l'abc du détiré des modèles du plâtre. À la fabrication du cliché sur lui il est nécessaire de découper non seulement le profil de la perle, mais aussi le profil de la planchette, sur qui cette perle se trouve. Le détiré produisent tout à 2 couches pour la facilité du traitement du produit par les outils, en utilisant le coulis épais.

Sur la traction prête du modèle des perles et le pois découpent, en utilisant le burin demi-circulaire ( fig. 33 ). Le modèle reçu après le ratissage par la peau menue couvrent shellakovym du vernis. Pour la fabrication des colliers avec le détail se répétant assez d'un modèle, pour le pois - deux-trois.

les Colliers : mais - le cliché pour le détiré de la perle; - le coupage des perles du plâtre; 1 - le profil de la perle, 2 - le profil de la planchette

Fig. 33. Les colliers :
Mais - le cliché pour le détiré de la perle; - le coupage des perles du plâtre; 1 - le profil de la perle, 2 - le profil de la planchette

< - en arrière - il est plus loin de lire ->


Tous les articles du paragraphe " Lepnye Ёрсю=№"