sur la finition de la maison sur la finition de la maison de campagne la finition de la maison de campagne - principal sur la finition de la maison de campagne - principal la finition de la maison de campagne - principal sur la finition de la maison de campagne la finition de la maison de campagne
une Principale page une Principale page une Principale page une Principale page une Principale page

la Réparation des portes

Si dans l'appartement la porte est labourée par elle-même du moindre courant d'air et craque de plus, donc le temps est venu faire une petite réparation. Pour se délivrer du craquement de la porte, il faut simplement graisser les noeuds avec l'huile de graissage. Sous la porte il faut mettre la lame de la hache ou n'importe quel coin, la soulever sur les noeuds et lancer quelques gouttes de l'huile de graissage aux jeux formés près des goupilles des noeuds. Par la suite il est nécessaire de temps en temps de répéter le graissage.

Au lieu de l'huile on peut utiliser le morceau du crayon d'ardoise du crayon simple mou : il est un beau lubrifiant et sert très longtemps. Sous le poids de la porte lui-même se transformera en graisse originale.

Si la porte s'ouvre et se ferme par lui-même du vent, cela peut signifier que les noeuds sont fixés non strictement verticalement, i.e. il est incorrect. Si la porte est labourée, il est nécessaire de déplacer le noeud supérieur à l'intérieur du jambage. Si la porte se ferme - il faut mettre la couche sous le noeud inférieur ou la déplacer à l'intérieur du jambage. .

Le Coincement des portes peut arriver à cause des noeuds relâchés de porte. Dans un tel cas il suffit de remplacer les vis à bois, sur lesquelles ils tenaient ferme, sur plus long. On peut laisser et les vieux, mais alors il faut en supplément affermir les nids. Pour cela aux orifices bourrent les morceaux de l'éponge métallique pour le lavage de la vaisselle ou enfoncent les bouchons en bois préalablement graissés avec la colle. On peut se délivrer du coincement, un peu ayant noyé les noeuds dans les nids. .

Pour prévenir le croisement de la porte ou la croisée, il suffit de noyer ce noeud, en face duquel elle s'est déjetée. Si toutes ces mesures non pomotajut, il faut couper la couche supérieure du bois contre cette place, où il y a un coincement. Entrent aussi et avec la porte qui a gonflé de l'humidité. Il suffit de travailler l'extrémité de la porte, sans la retirer des noeuds, la lime mordante ou la toile-émeri grossière. S'il faut éloigner une assez grosse couche du bois, il faut retirer la porte des noeuds et la travailler de la même partie. .

Pour retirer la porte des noeuds, il faut entièrement placer sous elle la hache ou un autre levier, prendre la porte pour le milieu et, en faisant balancer un peu sur les noeuds, lever par le levier. Si le chambranle ne permet pas de faire, on peut se servir borodkom ou un gros clou et faire tomber les goupilles d'abord du noeud inférieur, mais puis de la supérieure. Après cela on peut prudemment retirer la porte.

Avant l'adaptation le long du bord de la porte du côté des noeuds on passe la ligne, jusqu'à qui il faut enlever le bois superflu. Le travail est accompli par le rabot vivement aiguisé, la lime mordante ou la toile-émeri. Puis le bord travaillé est poli par la toile-émeri menue. S'il y a une nécessité, le ciseau coupe les nouveaux nids pour les noeuds.

Quand la porte s'est affaissée, mais les noeuds en ordre, on peut essayer mettre entre supérieur et inférieur polovinkami des noeuds de la rondelle ou l'anneau-couche de tesal'noj du fil et graisser avec leur huile de graissage. .

Si en fonction de la saison la porte sèche constamment ou gonfle, avec gonflant il faut retirer une petite couche du bois, mais quand la porte séchera - faire la couche avec l'épaisseur réglée. Pour sa fabrication il est nécessaire de prendre le morceau rectangulaire de cuivre en feuilles ou le laiton, la longueur de qui est égale à l'épaisseur doublée de la porte, mais la largeur - 40-50 mm. Il faut fixer ce rectangle par les vis à bois ou les clous à l'extrémité verticale de la porte environ sur la moitié de sa hauteur, mais la deuxième moitié écarter à l'extérieur en forme d'enroulé à l'intérieur de la bande. Entre les plaques métalliques il est nécessaire, mettre le morceau du carton ou mis à plusieurs fois papier et serrer. Maintenant la porte il sera toujours bon de se fermer. En fonction de son état on peut régler l'épaisseur de la couche. .

Dans le cas où la porte s'ouvre avec peine ou est fermé, il faut d'abord définir, si on ne déplace pas la languette. On peut définir cela selon les éraflures, que la languette laisse sur zapornoj à la planchette, ou frotter de son papier carbone ou la craie. Selon les empreintes on voit, où il se trouve. Si la languette se trouve plus bas planchette, cela, probablement, se passe puisque la porte s'est affaissée. Alors il suffit d'affermir les noeuds.

Dans le cas où l'orifice est déplacé de côté, il est nécessaire de dévisser zapornuju la planchette et élargir l'orifice par la lime. La porte peut ne pas être fermée donc qu'entre la porte et le morceau vertical du chambranle le jeu est trop grand. Alors il faut retirer zapornuju la planchette et mettre à elle la couche, l'épaisseur de qui s'approche furtivement par la voie expérimentée.